Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2009

Black Swan (extrait) de Gilles Jobin

BLACK SWAN extract from gilles jobin on Vimeo.

 Création le 21 avril 2009 Bonlieu Scène nationale, Annecy (France)

Chorégraphie Gilles Jobin Danse Susana Panadès Diaz, Hildur Ottarsdottir, Gilles Jobin, Gabor Varga Lumière Daniel Demont Musique Cristian Vogel Assistante chorégraphie Isabelle Rigat

VIDEOS Extraits sur le site de Gilles Jobin

16/08/2009

Wim Vandekeybus

blushvoor.jpg

 

ultima vez

 

 

 
Blush, 2003 - Création chorégraphique pour 10 danseurs et acteurs

01/07/2009

THEMA (Oeuvre acousmatique pour piano et bande audio & vidéo) - Rey Eisen & Emmanuelle Simonet

L'AVANT-PREMIERE


de la création le samedi 25 juillet 2009 au monastère de Saorge dans le cadre de la journée de l'art contemporain "SAORGE IN SITU".

Oeuvre acousmatique pour Piano seul et spatialisation. Quadriphonie en temps réel et projection vidéo sur la symbolique des 12 cycles des renaissances.
La partition se présente comme une improvisation écrite donnant libre cours à l'inspiration du jeu pianistique directement suggérée par une bande-son pré enregistrée où se mêlent bruits naturels, sons virtuels et séquence électroacoustique diffusés en temps réel.

La séquence vidéo apparait sur la partition comme un story-bord élaboré où figurent images, ambiances sonores (bruits naturels) et musique réunies.

Rey Eisen : piano

Conception graphique : Emmanuelle Simonet

21/06/2009

Mo Yan à la Cité du Livre - Aix-en-Provence



LES ÉCRITURES CROISÉES VOUS INVITENT À LA RENCONTRE /LECTURE
AVEC L'ÉCRIVAIN CHINOIS

MO YAN

Présentation par Noël Dutrait
Traduction Philippe Che
Lecture Alain Simon (Théâtre des Ateliers )


mo yan.jpg

Après Quarante et un coups de canon (Seuil), « critique féroce d’une société chinoise prête à toutes les bassesses, avec la complicité des puissants » (Sylvie Kauffmann, Le Monde, 21 mars 2009), la sortie de La Dure Loi du karma en août prochain aux éditions du Seuil témoigne une nouvelle fois de l’extraordinaire créativité d’un écrivain considéré comme l’un des plus importants de la Chine d’aujourd’hui.

Né en 1955 au Shandong dans une famille de paysans pauvres, Mo Yan a publié plus de quatre-vingts nouvelles et romans, dont Le Clan du sorgho (Actes Sud), qui a été porté à l’écran par Zhang Yimou sous le titre Le Sorgho rouge
.

Une lecture de « bonnes feuilles » de son nouveau roman, qui retrace avec humour et truculence cinquante années du destin d’une communauté de paysans, de la « libération » maoïste à notre époque marchande en passant par la Révolution culturelle, permettra de goûter en avant-première une nouvelle facette de son talent de raconteur d’histoire
s.

Une table de livres sera présentée par la librairie harmonia mu
ndi


---------------------------------------------
----

JEUDI 25 JUIN 2009
18H30
AMPHITHÉÂTRE DE LA VERRIÈRE
CITÉ DU
L
IVRE
AIX-EN-PRO
VENCE

 

-------------------------------------------------

 

Les Écritures Croisées
8
/10 rue des Allumettes
13090 Aix-en-Provence
T. 04 42 26 16 85
ecriturescroisees2@yahoo.fr

 invitation-biographie Mo Yan.pdf

 

27/03/2009

Artavazd Pelechian et sa théorie de la distance

Cinéaste arménien, "poète du réel"

 End

 

"L'une des affirmations de base d'Eisenstein nous est connue depuis longtemps : un plan, confronté au cours du montage aux autres plans, est générateur de sens, d'appréciation, de conclusion. Les théories du montage des années 20 portent toute leur attention sur la relation réciproque des scènes juxtaposées, qu'Eisenstein appelait le " point de jonction du montage " (montznj styk) et Vertov un " intervalle ".

C'est lors de mon travail sur le film « Nous » que j'ai acquis la certitude que mon intérêt était attiré ailleurs, que l'essence même et l'accent principal du montage résidaient pour moi moins dans l'assemblage des scènes que dans la possibilité de les disjoindre, non dans leur juxtaposition mais dans leur séparation. Il m'apparut clairement que ce qui m'intéressait avant tout ce n'était pas de réunir deux éléments de montage, mais bien plutôt de les séparer en insérant entre eux un troisième, cinquième, voire dixième élément.

En présence de deux plans importants, porteurs de sens, je m'efforce, non pas de les rapprocher, ni de les confronter, mais plutôt de créer une distance entre eux. Ce n'est pas par la juxtaposition de deux plans mais bien par leur interaction par l'intermédiaire de nombreux maillons que je parviens à exprimer l'idée de façon optimale. L'expression du sens acquiert alors une portée bien plus forte et plus profonde que par collage direct. L'expressivité devient alors plus intense et la capacité informative du film prend des proportions colossales.

C'est ce type de montage que je nomme montage à contrepoint."

Artavazd Pelechian, extrait de Mon Cinéma, traduction Barbar Balmer-Stutz.

26/03/2009

Dziga Vertov (1896-1954) - L'homme à la caméra

Cinéaste soviétique d’avant-garde.

Kine eye/L’homme à la caméra, 1929, film muet.

23/03/2009

Nos enfants nous accuseront

Un film de Jean Paul Jaud (2008)

 

Nos enfants nous accuseront - Le réalisateur Jean-Paul Jaud

 

 Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire passer la cantine scolaire en bio. Ici comme ailleurs, la population est confrontée aux dangers de la pollution agrochimique. Ici commence un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

 

Nos enfants nous accuseront

 

La projection du film a eu lieu à Draguignan vendredi 20 mars dans le cadre de la "Semaine sans pesticides" en Dracénie jusqu'au 30 mars 2009.

Informations www.amapd.org

 

 

 

15/02/2009

Isabella Soupart

 Cliquez ci-dessous :

K.O.D.

(Kiss of Death)

 

Conception scénique et chorégraphique Isabella Soupart
librement inspiré d’Hamlet de William Shakespeare

kod.jpg
k_o_d_contorsion.jpg
Contorsion 

 

Sous les pavés, la Terre - Bande annonce 2

 « Si chaque être humain construit sa cohérence là où il est… ça c’est un soulèvement ! »

Pierre Rabhi (philosophe paysan)

 Documentaire environnementaliste de 100 minutes

réalisé par Thierry Kruger et Pablo Girault 

La fiche technique

Disponible avril 2009

 

COURT DESCRIPTIF DE LA SOCIETE BRUT PRODUCTIONS

 

En 2000, BRUT PRODUCTIONS est une société créée par Laurent GALMOT pour construire des documentaires sociaux ancrés dans le quotidien(Russie, Mali, Guyane, Tchéquie, Sakhaline, Ukraine, Laos…et Pays de Loire) et pour donner vie aux idées ambitieuses des Auteurs tels que Pascal RABATE ou David SALLES. La singularité de l’écriture et des cadrages des auteurs issus de l’édition littéraire et artistique, associée aux capacités de techniciens professionnels, ont permis à BRUT PRODUCTIONS d’apporter un regard original, sensible et profond dans le domaine du documentaire social international.

 

Cette démarche de production s’équilibre en travaillant sur trois directions :

- des documentaires pour des Musées, des ONG, des Parcs régionaux, des circuits touristiques ainsi que des interviews, des making of et des courts métrages pour l’édition DVD… (de 2 à 26 mn).

- des documentaires-témoins de vies ou de survies exceptionnellement quotidiennes, distribués par « CINEXPORT international » pour les télévisions du monde. (des 26, 52 ou 100 mn).

- des formations à l’étranger à toutes les étapes de la réalisation (écriture, planning, cadrage, graphisme, photo, interview, montage, musique et sons …). Lire la suite

 

Laurent GALMOT

BRUT PRODUCTIONS

 

44 Avenue du Prof. Grasset

34090 MONTPELLIER/France

Tél/Fax. 04 67 61 03 16

 

laurentgalmot@yahoo.fr

 

 

28/01/2009

Sous les pavés la terre - Bande annonce

Paysans, artisans, ingénieurs, scientifiques, philosophes et politiques. Ce film expose leurs combats, face aux sarcasmes de leurs pairs, aux pesanteurs des administrations, à la frilosité des banques et des assurances, aux lobby ne voulant renoncer à leurs confortables avantages.

 

27/01/2009

Raymond Depardon&Paul Virilio

1929628334.jpgTerre Natale

Ailleurs commence ici

21 nov. 2008 - 15 mars 2009

« Avec Raymond Depardon, on se retrouvait sur la même question : que reste-t-il du monde, de la terre natale, de l´histoire de la seule planète habitable aujourd´hui ? »

Paul Virilio

Tandis que le monde est à un moment critique de son histoire, où l´environnement conditionne ce que l´homme fait et ce qu´il va devenir, l´exposition Terre Natale, Ailleurs commence ici propose une réflexion sur le rapport au natal, à l´enracinement et au déracinement, ainsi qu´aux questions identitaires qui leurs sont attachées.

Alors que Raymond Depardon donne la parole à ceux qui, menacés de devoir partir, veulent demeurer sur leur terre, Paul Virilio expose la remise en cause de la notion même de sédentarité face aux grands phénomènes de migrations. La pensée de Paul Virilio est illustrée par la mise en scène des artistes et architectes Diller Scofidio + Renfro et Mark Hansen, Laura Kurgan et Ben Rubin. LIRE LA SUITE

Conversation entre Raymond Depardon et Paul Virilio :

 

Cliquer ICI

Au détour du monde

1 décembre 2008 à la Fondation Cartier

26/01/2009

Le cinéaste Ingmar Bergman

Bergman1.jpg
Ingmar Bergman

Persona, 1966

PERSONA.jpg

Bibi Andersson & Liv Ullmann

per047.jpg

Cine-club de caen

 

03/11/2008

Ashes & Snow (Feather to fire) - GREGORY COLBERT

 

18/10/2008

Alberto Giacometti

Cléo de 5 à 7 - Agnès Varda (1962)

08/10/2008

Discours à l'oiseau - Alina Reyes

13/09/2008

Silent footage of Jack Kerouac&Allen Ginsberg&Lucien Carr...

& autres amis, à New-York durant l’été 1959

09/08/2008

L'affiche LA NOTTE de Michelangelo Antonioni (1961)

00792248.jpg

29/05/2008

Hamsarayan (The chorus) - Abbas Kiarostami

« Kiarostami ou l’art de l’enfance

Il y a seulement quelques années, Abbas Kiarostami était, en Occident, un parfait inconnu. C’est en France, plus précisément à Nantes en 1988, que Où est la maison de mon amie ? fut projeté pour la première fois, hors d’Iran, au festival des Trois Continents. Aujourd’hui, il est devenu par l’intermédiaire de nombreux passeurs, une référence universelle pour quiconque pense que le cinéma joue encore un rôle de conscience du monde. »

Thierry Jousse

Extrait des Cahiers du Cinéma n°493 (juillet/août 1995)

 

Les autres films de Kiarostami : Au travers des oliviers, Close up...

25/05/2008

Mes trucs pour écrire

 1963 : Le Silence (Tystnaden)
Ester (4'50") : "Tissus érectiles... affaire d'érection, de séduction... Une confession avant l'extrême onction... tout ça, pour moi, ça sent mauvais.../... Personne ne vous y oblige bien sûr... je ne voulais pas accepter mon rôle. Maintenant ça va trop loin dans la solitude. On adopte des attitudes. Et puis on trouve qu'elles ne mènent à rien. Les forces sont trop puissantes. je veux dire les forces... épouvantables. Il faut naviguer avec précaution parmi les fantômes et les souvenirs... Des mots tout ça. Inutile de discuter de la solitude. Complètement inutile. Mes trucs pour écrire..."
___

(Titre original : Tystnaden)
Réalisateur : Ingmar Bergman
Ester : Ingrid Thulin
Anna : Gunnel Lindblom
Johan : Jorgen Lindstrom
le barman : Birger Malmsten
le serveur : Håkan Jahnberg