Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2017

La Traverse du Tigre, De Lausanne à Genève (mars 2017)

 

 

DSC_0041.JPG

Lausanne, du 17 au 19 mars 2017.

|Photo : © Nathalie Riera

 

DSC_0171.JPG

Marion Graf présentait à Bibliomédia Un Danube poétique

(la Revue de Belles-Lettres, [rbl] 2016, 2).

|Photo : © Nathalie Riera

 

Si pour son cent-quarantième anniversaire, La Revue de Belles-Lettres se transforme en un long fleuve turbulent, ce n’est certainement pas, trente ans après le livre fondateur de Claudio Magris, dans le but de cultiver la nostalgie, mais bien pour se tourner vers le présent, cette Europe danubienne d’aujourd’hui. Devant les déchirures et la fabuleuse complexité de ces vastes espaces, et face au défi de renommer sans cesse – là-bas comme ici – des identités instables, exilées souvent, la poésie plus que jamais nous paraît nécessaire, car porteuse d’une réalité partagée et d’une vérité critique, démultipliée dans ses voix singulières.

 [Extrait de « Liminaire » Marion Graf pour le comité de rédaction]

 

DSC_0162.JPG

Un intermède musical avec Béla Bartók

|Photo : © Nathalie Riera

 

 

 IMG_3604.JPG

IMG_3598.JPG

Nathalie Riera présentait à Bibliomédia La Traverse du Tigre

 [Hors-série 2017 – Poésie Suisse romande]

|Photo : © Claude Brunet

 

Dans un monde en perte de mémoire et de calme, l’écriture en Suisse romande apparaît comme un recours. Sur fond d’inquiétude, elle se tourne vers l’autre, cherche des accords, une alternative à la solitude ou à la terreur. En résonance avec des figures amies, des paysages traversés, qu’ils soient du présent ou de l’enfance, passant outre la désillusion, elle emprunte aussi le langage de la mort, le plus court, interpelle la beauté.

[Extrait de « Pour la Traverse du Tigre, ouvrir le champ » Préface de Laurence Verrey]

 

 

DSC_0188.JPG

Genève, du 19 au 21 mars 2017.

|Photo : © Nathalie Riera

 

IMG_3756 bis.JPG

Lundi 20 mars, à l’Université de Genève

[De gauche à droite : Laurent Jenny & Martin Rueff pour la revue Po&sie (Afriques 1&2),

Sylviane Dupuis, Marion Graf, Laurence Verrey et Nathalie Riera]

|Photos : © Claude Brunet

IMG_3804.JPG

IMG_3791.JPG

Écrire un commentaire