Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2022

AMY CLAMPITT

Amy Clampitt

Un silence s’ouvre

[extrait]

Amy-Clampitt.jpg

 

■■■

---------------------------

  Extrait

 

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Gaëlle Cogan

Préface de Calista McRae

Édition bilingue

Éditions Nous, 2021.

 

 

La raiponce cornue

 

« Chaque jour, de ce terrain

étranger d’un perpendiculaire

enchanteur, fleurissait

quelque chose de nouveau

et, après inspection

détaillée, de merveilleux —

 

encore une permutation

aromatique-fleurie

de la silène ou de la sauge,

de la scabieuse, de la ciste,

de l’onagre, de la

campanule, que celle-ci,

 

d’un genre que je n’avais

jamais vu : éperonnée,

avec des ajours en fuseau, sorte de

baldaquin sur tige,

rareté solitaire, élégante,

suspendue, d’une teinte

 

à mi-chemin entre l’azur

clair du romarin

et le violet plus

sombre de l’ancolie,

qui s’avéra être

nommée raiponce cornue.

 

Le lendemain elle n’était plus

singulière mais plurielle ;

le jour suivant, multiple.

En une semaine elle était

partout, devenue

simple raiponce cornue,

 

si familière que

je l’oubliai, et n’y

pensai plus, semble-t-il,

jusqu’au moment où

un volume de l’Encyclopaedia

Britannica, pris sur l’étagère

 

à une fin quelconque, s’ouvrit

au hasard, sur la raiponce

cornue, nommée,

dépeinte, étonnante

en mémoire tandis que l’amour ancien

refleurissait, encore vibrant. »

 

[pp.55-56]

 

clampitt un silence s'ouvre.jpg

© Éditions NOUS/NOW

CLIQUER ICI

 

 

Écrire un commentaire